Liens utiles joindre
AccueilMot de la coordonnatriceÉquipeConseil d'administrationActivités
Principes et valeurs Maladies Documents officiels
Rapport annuel Journal l'Entraineur

Mot de la coordonnatrice

Archives : préjugés estime de soi confiance aux autres gestion du stress respect de soi et des autres
dépression saisonnière résilience changement colère émotions et bonheur de vivre
  santé mentale adulte        

Le concept de santé mentale
chez l'adulte d'âge mûr

Le vieillissement mental ne semble pas relié à l’âge mais plutôt à une baisse de l’estime de soi. Cette estime de soi est reliée à la maturité émotionnelle de chacun. L’auteur Allport mentionne six critères de maturité chez l’adulte :

  • L’extension du sens du Moi

L’adulte mature participe, se sent utile, maximise son potentiel.

  • Les relations chaleureuses avec autrui

L’adulte mature est capable de conserver ses facultés d’amour et d’amitié et fait preuve d’un certain détachement face à autrui, ce qui lui permet de comprendre et de respecter l’ensemble du genre humain. Celui qui agit ainsi ne succombe pas à la tentation des relations possessives avec les autres.

  • La sécurité émotionnelle (acceptation de soi)

L’adulte mature est capable de tolérer la frustration et d’accepter ses craintes. Il n’est pas nécessairement calme et serein mais apprend à vivre avec ses états émotionnels.

  • Une perception juste de la réalité, des aptitudes et des capacités à réaliser des tâches

L’adulte mature perçoit avec justesse la réalité et il montre les aptitudes appropriées pour résoudre les problèmes. Il est efficace et a le sens des responsabilités.

  • La connaissance de soi et l’humour

L’adulte mature sait ce qu’il vaut, connaît ses qualités et ses défauts et sait ce que les autres pensent de lui. Il est capable de rire de ses travers.

  • Une philosophie unificatrice de la vie

L’adulte mature comprend clairement le but de son existence et l’échelle de valeurs qui le sous-tende.

On a toujours cru que le vieillissement se traduisait inévitablement par une diminution notable des processus cognitifs. On sait maintenant avec certitude qu’il est possible de conserver sa santé mentale jusqu’à la fin de sa vie et que la majorité des gens âgés y parviennent. Les aînés ne finissent pas tous leur vie à se bercer toute la journée, perdus dans leurs pensées et vivant hors de la réalité. La plupart conservent leurs acquis et ont des trajectoires de vie adaptées à leur nouvelle condition.

Voici les caractéristiques de la santé mentale qui peuvent s’appliquer à des personnes âgées :

  • Accepter ses limites et ses forces personnelles et posséder une identité solide

La personne âgée tient à ses croyances et ne se laisse pas facilement convaincre de modifier son comportement ou d’entreprendre de nouvelles expériences. Elle se connait et s’accepte comme elle est. Elle est habituellement en mesure de décider elle-même des choix à faire, de ce qui est bien pour elle.

  • Atteindre le plus haut niveau de potentiel possible et s’actualiser

Le vieillissement impose souvent certaines limites. Cependant, si on l’encourage et si on lui en donne la chance, la personne âgée peut entreprendre de nouvelles activités et en tirer plaisir. L’actualisation peut se réaliser par des occupations comme le bénévolat ou l’entraide ou par la participation à des expériences nouvelles (voyages, activités physiques, etc).

  • Résister au stress, conserver son énergie, maintenir l’équilibre de ses forces intrapsychiques et développer une philosophie de vie

Même si la personne âgée ne recherche pas les situations stressantes, elle est capable d’y faire face et de s’y adapter sans agitation ni anxiété excessive. Elle a une philosophie plus réaliste de vie qui lui permet d’adopter des attitudes de calme et de patience plutôt que des stratégies d’évitement, de fuite ou d’agitation qui l’empêchent de conserver ses énergies.

  • Démontrer de l’autonomie, de l’indépendance, être capable de faire des choix

Ces traits de personnalité valorisés chez les jeunes sont souvent perçus comme de l’entêtement chez les personnes âgées. Quand une personne âgée ne demande pas d’aide et décide d’exécuter elle-même une activité éprouvante sur le plan physique, elle devient plus alerte et éveillée. Ce sont en fait souvent les proches qui réagissent mal aux désirs d’autonomie des personnes âgées.

  • Percevoir la réalité sociale sans la déformer, être éveillé à ce qui se passe et être capable de reconnaître la valeur d’autrui

La personne âgée n’est pas coupée du reste du monde. Elle reste en contact avec la réalité et est capable de répondre à des questions d’actualité. En général, elle sait bien évaluer le temps investi et l’énergie consacrée par ses proches et les soignants. Quand on la traite avec dignité, elle est affectueuse, patiente, généreuse et se montre intéressée.

  • Contrôler son environnement, travailler, avoir des loisirs, résoudre des problèmes et s’adapter à la vie

En règle générale, les personnes âgées peuvent très bien prendre part à des activités de loisir et s’y amuser. Leurs choix, quant aux loisirs et aux activités, ne doivent pas être comparés avec ceux d’adultes plus jeunes.

Une définition qui convient bien à cette conception humaniste est celle de Menninger :
« La santé mentale est l’ajustement d’un être au monde et aux autres humains avec un maximum d’efficacité ».

Slogan
 

Accueil | Mot de la coordonnatrice | Équipe |
Conseil d’administration | Activités | Principes et valeurs Maladies | Documents officiels
Journal | Liens utiles | Nous joindre

© 2011ROBSM Conception Hélène Beaulieu