Liens utiles joindre
AccueilMot de la coordonnatriceÉquipeConseil d'administrationActivités
Principes et valeurs Maladies [an error occurred while processing this directive]

Mot de la coordonnatrice

Archives : préjugés estime de soi confiance aux autres gestion du stress respect de soi et des autres
dépression saisonnière résilience changement colère émotions et bonheur de vivre

Prérequis pour le bonheur : l'estime de soi

L’estime de soi est un élément central du bien-être intérieur. Être conscient de sa valeur en ayant une perception positive de soi est un préalable important au travail sur les autres facettes de son être. Retravailler sa perception de soi-même fait en sorte que nous aurons de moins en moins tendance à nous comparer aux autres. S’il va de soi qu’il est plus agréable d’avoir une perception positive de nous même, l’impact de cette dernière est beaucoup moins évident à comprendre.

Lorsque nous réalisons enfin son importance dans notre vie quotidienne, nous n’arrivons pas à trouver des façons concrètes d’améliorer cet élément de base de tant d’autres composantes du bonheur. Il faut prendre en considération que nous faisons l’expérience de nos croyances. De cette façon, si j’ai la conviction de ne jamais être à la hauteur, je vais agir d’une façon qui confirmera ma croyance initiale. En restreigant notre perception à des idées négatives, nous limitons l’ensemble de l’expérience que l’on fait de la vie. Ceci nous empêche d’avoir accès à notre plein potentiel.

Nos croyances, tout autant que nos peurs, bloquent l’accès à nos forces. Il est donc très important de prendre conscience de notre vraie valeur en améliorant notre estime de soi. La complexité de l’être humain est grande et on commence à en percevoir toute l’ampleur. Le processus d’autonomisation des gens ne se fait que rarement de façon complète. On reste en quête de mots gentils, d’un geste, d’une parole qui nous rassure sur notre valeur. Lorsque quelqu’un ou une situation remet en question cet équilibre fragile, nous sombrons dans un isolement du monde qui nous entoure. Pourtant, il y a en chacun de nous beaucoup plus que ce que les autres peuvent percevoir. Mais nous l’oublions très souvent.

Trouver l’équilibre dans les différentes facettes de notre personnalité est une étape importante afin de vivre en harmonie avec notre environnement extérieur. Nous avons vu ensemble des éléments particuliers de notre personnalité qui peuvent nous aider à retrouver à cette partie de nous même plein de joie et de passion.

Afin de mieux comprendre le pouvoir que l’on a d’améliorer la perception que nous avons de nous même, voici les 3 composantes de l’estime de soi :

 

Comment je me parle ?

Toute croyance ou idée prend habituellement forme en image ou en mot. Dans différentes circonstances de notre quotidien, nous nous parlons à nous même. Que ce dialogue soit positif ou négatif, la répétition de ces phrases aura unimpact profond sur la perception que l’on a de nous même.

 

Comment je me vois ?

L’image mentale que nous entretenons de nous même contribue également grandement au degré d’estime que nous avons de nous même. C’est la raison pour laquelle nous cherchons à nous rassurer bien souvent en jetant un dernier coup d’œil au miroir avant de partir pour une soirée entre ami.
Cette image que nous avons de nous même, ne correspond pas toujours avec la réalité du moment. Conservons-nous une image positive de nous même? Avons-nous une image de nous à un moment où nous nous sentions à notre meilleur? Beaucoup d’entre nous entretiennent des images de notre adolescence, où le corps était en plein changement. En conservant en nous cette image d’un adolescent brisé et recroquevillé sur lui-même, nous en arriverons à perpétuer les mêmes comportements de fermeture malgré notre apparence extérieure très différente de l’époque. Afin d’améliorer notre estime de nous, il est important d’acquérir une image positive de nous même tout en apprenant à apprécier et à respecter le corps que nous avons.

 

Comment je me sens ?

Quels sentiments animent mon âme lorsque je pense à moi? Est-ce la peur ou la fierté? Est-ce le dégoût ou la joie? Ces sentiments plus que tous contribuent à entretenir une idée et une vision de nous même. En retravaillant la perception que nous avons de nous même, on retravaille le sentiment qui anime chacune de nos actions. Ce sentiment est habituellement la réponse physiologique aux deux questions qui précèdent.

 

Slogan
 

Accueil | Mot de la coordonnatrice | Équipe |
Conseil d’administration | Activités | Principes et valeurs Maladies | Documents officiels
Journal | Liens utiles | Nous joindre

© 2011ROBSM Conception Hélène Beaulieu